Mesure de la pression transpulmonaire

  • Fonction intégrée au ventilateur — seul un cathéter œsophagien est requis
  • Permet de régler la PEP, le volume courant et la pression inspiratoire pour les patients avec SDRA
  • Peut être utilisée en association avec la fonction P/V Tool® pour évaluer la capacité de recrutement pulmonaire et effectuer des manœuvres de recrutement
Play video

Mesures de la pression transpulmonaire en cas de SDRA

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) se caractérise par une diminution de la compliance du système respiratoire due à un affaissement pulmonaire et/ou à une diminution de la compliance de la paroi thoracique. Lorsqu'une ventilation mécanique est utilisée, la pression affichée sur l'écran du ventilateur correspond à la pression des voies aériennes et ne fait pas la différence entre les composants des poumons et de la paroi thoracique. La mesure de la pression œsophagienne, utilisée comme substitut de la pression pleurale, permet de calculer la pression requise pour distendre le poumon et la paroi thoracique. La force de distension appliquée au poumon, appelée pression transpulmonaire, correspond à la différence de pression entre les alvéoles et l'œsophage, mesurée au cours d'une occlusion de fin d'inspiration ou de fin d'expiration. Pour une pression alvéolaire donnée, la pression transpulmonaire diminue avec l'augmentation de la pression œsophagienne. En effet, à mesure que la paroi thoracique devient plus rigide, la proportion de la pression des voies aériennes qui distend le poumon diminue. 

Ce que disent les clients

Dr. Jean-Michel Arnal

Responsable soins intensifs

Centre hospitalier intercommunal, département du Var, France

Pour les cas les plus graves, nous préférons ajouter la mesure de pression transpulmonaire. Elle est plus simple à utiliser qu'on ne le pense.

Dans mon service, même mes collègues l'utilisent. Elle nous permet de cloisonner la pression pulmonaire des composants de la cage thoracique. C'est très important pour le titrage de la manœuvre de recrutement et pour régler correctement la PEP et le volume courant afin de ventiler le patient sans créer de lésion pulmonaire.

Expérience scientifique sur la mesure de la pression transpulmonaire

Depuis peu, l'intérêt suscité par la pression transpulmonaire a augmenté et donné lieu à plusieurs études importantes.

Ces études montrent que :

  • Les propriétés mécaniques de la paroi thoracique contribuent largement et de façon imprévisible au système respiratoire (Gattinoni 2004, Talmor 2006).
  • La pression de plateau est un substitut inadapté pour la tension des poumons (Chiumello 2008).
  • La PEP réglée en fonction de la pression œsophagienne/transpulmonaire a amélioré la compliance et l'oxygénation chez des patients avec SDRA (Talmor 2008).
  • La mesure de la pression œsophagienne peut éviter l'utilisation de l'ECMO pour les cas les plus graves (Grasso 2012).

Les connaissances techniques et physiologiques actuelles sur les mesures de pression œsophagienne chez les patients sous ventilation mécanique ont fait l'objet d'un résumé par le groupe de travail composé d'experts « PLUG » (Akoumianaki 2014).

Fonctionnement de la mesure de la pression transpulmonaire

Les ventilateurs sont dotés d'un port auxiliaire permettant de connecter un cathéter œsophagien à ballonnet. Le cathéter œsophagien est introduit dans une narine jusqu'à l'estomac, puis est retiré dans l'œsophage. Le ballonnet est positionné dans le tiers inférieur de l'œsophage. 

L'écran du ventilateur peut afficher les pressions œsophagienne (Pes) et transpulmonaire (Ptranspulm). La pression transpulmonaire peut être utilisée en association avec l'outil de ventilation protectrice (P/V Tool) pour évaluer la capacité de recrutement pulmonaire et effectuer des manœuvres de recrutement.

Disponibilité

La mesure de pression transpulmonaire est disponible en équipement standard sur les ventilateurs mécaniques HAMILTON-C6HAMILTON-G5 et HAMILTON-S1.

Téléchargements

White papers

Transpulmonary pressure measurement

PDF / 15.9 MB

ELO20150614S.02

EN

E-books

10 Expert Tips: Esophageal Pressure Measurement in ARDS Patients

PDF / 4 MB

ELO20150701N.10

EN

Bibliographies

Transpulmonary pressure measurement bibliography

PDF / 742.1 KB

ELO20160112S.03

EN

Plus de téléchargements

Références

Akoumianaki E, Maggiore SM, Valenza F, Bellani G, Jubran A, Loring SH, Pelosi P, Talmor D, Grasso S, Chiumello D, Guérin C, Patroniti N, Ranieri VM, Gattinoni L, Nava S, Terragni PP, Pesenti A, Tobin M, Mancebo J, Brochard L. The application of esophageal pressure measurement in patients with respiratory failure. Am J Respir Crit Care Med. 1er mars 2014 ;189(5):520-31.

Chiumello D, Carlesso E, Cadringher P, Caironi P, Valenza F, Polli F, Tallarini F, Cozzi P, Cressoni M, Colombo A, Marini JJ, Gattinoni L. Lung stress and strain during mechanical ventilation for acute respiratory distress syndrome. Am J Respir Crit Care Med. 15 août 2008;178(4):346-55

Gattinoni L, Chiumello D, Carlesso E, Valenza F. Bench-to-bedside review: chest wall elastance in acute lung injury/acute respiratory distress syndrome patients. Crit Care. Oct. 2004;8(5):350-5.

Grasso S, Terragni P, Birocco A, Urbino R, Del Sorbo L, Filippini C, et al. ECMO criteria for influenza A (H1N1)-associated ARDS: role of transpulmonary pressure. Intensive Care Med. Mars 2012 ;38(3):395-403

Talmor D, Sarge T, O'Donnell CR, Ritz R, Malhotra A, Lisbon A, Loring SH. Esophageal and transpulmonary pressures in acute respiratory failure. Crit Care Med. Mai 2006;34(5):1389-94

Talmor D, Sarge T, Malhotra A, O'Donnell CR, Ritz R, Lisbon A, Novack V, Loring SH. Mechanical ventilation guided by esophageal pressure in acute lung injury. N Engl J Med. 13 nov. 2008;359(20):2095-104